BONNE FÊTE DES MÈRES

To all those mom’s out there…

La vie dresse des obstacles qui se manifestent de façondifférente. Pour Mike et moi, la route n’a pas toujours été facile. Mais je constate avec satisfaction qu’elle a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Ce blogue est dédié à deux femmes qui nous ont aidés à surmonter ces obstacles : ma mère Angela et ma belle-mère Anne.

Ma mère est née à Limosano (Italie); en 1956, à l’âge de six ans, elle est arrivée au Canada. Une nouvelle aventure, une nouvelle vie remplie de possibilités, une vie d’adaptation à une nouvelle culture s’ouvrait à elle. Ma mère devait apprendre une nouvelle langue, vaincre ses crainteset refaire sa vie dans un pays étranger où elle n’avait pas d’amis, de famille ou d’antécédents. Ma mère est une survivante; elle a une volonté de fer et est fonceuse. Elle a grandi au Canada, où elle se sent chez elle. Ma mère et mon père Vince se sont mariés et ont élevémes trois frères et sœurs et moi. Je suis née canadienne, mais j’ai été élevée à l’italienne. Passionnée pour la vie, ma mère nous a toujours élevés avecamour, tendresseet soin. Pour elle, la familleest d’une importance primordiale : « Au bout du compte, les membres de ta famille sont les seuls à toujours t’aimerquand les autres te brisent. »

Ma mère a eu le plus grand effet sur ma vie quand j’étais enfant, adolescente et adulte. Elle a toujours été là, aussi longtemps que je m’en souvienne. Quand je suivais des cours de natation, deux fois par jour, elle grattait la glace du pare-brise de la voiture,à 5 h du matin, avant de me conduire à la piscine. Elle m’a montré comment mélanger du fromage ricotta frais avec des herbes du jardin, et répartir délicatement des couches de pâtes et de la sauce à la viande pour produire une lasagne italienne traditionnelle. Même à 12 ans, je devais l’aider dans la cuisineet me familiariser avec les composantes artisanales de la cuisine. Elle était loin de se douter que l’arôme des biscottis aux pistaches et au chocolat qui s’échappait du four et la facilité avec laquelle elle cuisinait faisaient germer, en moi, les graines de ma passion pour la nourriture.

Quand notre grange a brûlé en 1995, nous avons perdu tout notre bétail. La dévastation marque toujours de nouveaux débuts; cette période difficile a favorisé, à Mike et à moi, notre plein épanouissement. Ma mère et ma belle-mère étaient là, tous les jours,pour s’occuper des corvées quotidiennes ou garder les enfants. À tour de rôle, elles nous ont reçusà souper ou ont préparé lerepassuivant chez nous. Leur présence constante a fourni le pilier dont on a eu tant besoin pendant cette expérience épouvantable.

Ma belle-mère Anne, comme ma propre mère, déborde de courage et accorde toujours la priorité à sa famille. Elle a toujours pris plaisir à garder les enfants qu’ils étaient petits. Mike et ses parents ont beaucoup voyagé pendant son enfance; ils étaient missionnaires dans des pays du tiers monde. Au Pérou, ils ont travaillé au sein de la communauté pendant longtemps. Ma belle-mère est brave et, quand on était de jeunes mariés,elle nous a fortement influencés : elle nous encourageait à poursuivre nos rêves, nous disant que nous étions les seuls à pouvoir les réaliser. Les épreuves et le travail acharné ne lui ont jamais fait peur. Vivre au Pérou lui a donné un regard neuf, au-delà du confort de son propre foyer.

La mère de Mike a également exercé une influence surla mise en œuvre de Beretta Farms : c’est elle qui a lancé le service de livraison. Elle livraitelle-même nos produitsaux clients et aux détaillants. Au début de notre entreprise, la mère de Mike a joué plusieurs rôles. Elle prenait les commandes, écrivait nos bulletins et ne laissait passer aucune faute de grammaire. Grâce à sa direction et à son aide, Beretta Farms est solidement établi : à ce jour, nous sommes reconnaissants et privilégiés d’avoir une femme solide et son influence déterminantedans nos vies.

Merci à ces deux femmes pour leur soutien continu au cours des ans. La famille entière vous remercie du fond du cœur. Heureuse fête des Mères.

Félicitations à ces deux merveilleuses femmes dans ma vie!